top of page

Sommeil et fortes chaleurs

Le thermomètre grimpe et vous souhaitez quelques astuces pour limiter l’impact de la chaleur jour et nuit?



L’été est déjà là ainsi que les températures élevées qui vous obligent à être créatifs pour permettre à vos bébés de bien dormir.

Voici nos conseils pour les rafraichir tout au long de la journée et leur permettre d'avoir un sommeil aussi paisible que possible.


Côté vêtements

Pendant la journée, optez pour le strict minimum avec des pièces légères dans des tons clairs.

Privilégiez des bodys et vêtements en fibre naturelle comme le lin ou le coton qui absorbent la transpiration et permettent de mieux réguler la température corporelle en laissant la peau respirer.


Côté chambre

Tout le défi en période de forte chaleur est de parvenir à maintenir une température raisonnable dans la chambre de bébé.

Selon ce qu’indique le thermomètre, vous adapterez alors sa tenue :

- Autour de 22-23 degrés : body manches longues et gigoteuse légère ou pyjama.

- De 24 à 25 degrés : body manches courtes et gigoteuse légère ou pyjama manches courtes léger.

- Si la température atteint 26 degrés : body manches courtes ou t-shirt.

- Au-dessus de 27 degrés : une couche.


Au moment de s’endormir, le corps perd 0,5 degré, mais lorsqu’il fait vraiment chaud il est plus difficile pour lui de retrouver une température adéquate à l’endormissement. Le moyen naturel qu’a le corps pour faire baisser sa température interne est la transpiration mais lorsqu’il fait vraiment chaud celle-ci demande de gros efforts et provoque une activité intense du corps contraire aux conditions idéales d’endormissement.


Mettre du linge à sécher dans l’espace de sommeil du bébé, utiliser un humidificateur peut aider à retrouver une température convenable tout en maintenant le niveau d’humidité dont l’enfant a besoin (contrairement au ventilateur qui assèche l’air).

Il faut penser également à aérer tôt le matin pour faire redescendre la température de quelques degrés avant de se barricader en fermant les volets jusqu'au soir.


Côté hydratation

Pour aider votre bébé à lutter contre la chaleur, il est important de l’hydrater régulièrement avec notamment des biberons d’eau sur les conseils de votre pédiatre – à noter qu’en cas d’allaitement, la composition du lait maternel s’adapte à la situation. L’utilisation d’un brumisateur d’eau thermale permet également de garder une sensation de fraicheur, sans oublier de lui faire prendre des bains « frais » (35 à 36 degrés, pas moins) pour abaisser sa température corporelle. Du côté de l’alimentation diversifiée, laissez la part belle aux fruits et légumes frais connus pour être gorgés d’eau comme la tomate, la pastèque, le concombre ou le melon.


Pour les plus grands, une douche tiède avant le coucher peut faire du bien. Si possible, il est idéal de le glisser dans son lit non séché, laissant les gouttelettes et leur évaporation favoriser la baisse de la température corporelle. Mouiller simplement les cheveux, humidifier les draps ou tremper les pieds dans l’eau froide sont d’autres méthodes qui peuvent aussi se révéler bénéfiques.


Côté exposition

Si vous sortez, évitez les heures les plus chaudes et privilégiez l’ombre. Bien que bébé ne doive pas être exposé au soleil, il est important de le badigeonner de crème solaire indice maximal. Au besoin, utilisez une ombrelle et si vous utilisez un lange laissez l’air circuler sans quoi la température à l’intérieur du landau augmentera considérablement. Si vous êtes amené à utiliser votre voiture, garez-vous à l’ombre dans la mesure du possible et ne laissez surtout jamais votre enfant enfermé à l’intérieur.


À la maison, fermer les volets permet de garder la maison au frais le plus possible et si nécessaire, bébé peut exceptionnellement dormir dans une autre pièce plus fraiche.


Côté vigilance

Le plus grand risque en période de canicule est la déshydratation et le coup de chaleur.

Plusieurs signes peuvent vous permettre de réagir à temps :

- Pleurs inhabituels

- Peau rouge et chaude, souvent sèche

- Pupilles dilatées et yeux fatigués

- Aucune transpiration

- Langue sèche

- Forte demande pour boire

- Pouls faible ou rapide

- Forts maux de tête - Vomissements

- Parfois étourdissements allant même jusqu’à une confusion, des convulsions, ou encore une perte de connaissance


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page