top of page

Le lien d'attachement



“L’attachement est un instinct conduisant tout au long de la vie à avoir besoin d’être écouté, entendu, compris et soutenu par une ou plusieurs personnes considérées comme proches.”, John Bowlby


L’attachement est le lien qui se crée entre le bébé et l’adulte référent et qui est essentiel pour l’enfant. Pour lui, il s’agit d’une réponse à ses différents besoins et bien au-delà. En effet, des études ont montré que l’attachement est vital, tout comme manger et dormir. Lui offrir de se sentir aimé et en sécurité participe à son développement tant sur ses capacités à s’exprimer, apprendre, contrôler ses émotions, avoir confiance en lui. En répondant présent pour lui, ce lien d’attachement se crée naturellement.


La théorie de l’attachement, énoncée pour la première fois par John Bowlby, psychiatre et psychanalyste anglais, met en avant l’importance de ce lien qui se crée bien au-delà de la personne qui nourrit l’enfant. Par ses pleurs, ses sons, le bébé recherche la proximité, l’accompagnement, une réponse à ses besoins. Puis au cours de son développement, il va ajouter le regard, le sourire et l’agrippement à ses moyens de communication, son objectif étant de créer du lien, de tisser une relation.


Les figures d’attachement se créent jusqu’à l’âge de 9 mois et sont le plus souvent la mère et/ou le père. Si bébé a tendance à davantage se tourner vers sa mère c’est simplement parce qu’elle est généralement omniprésente dans les premiers mois de vie.


Selon Dr Donald Winnicott, pédiatre et psychanalyste qui s’est également beaucoup penché sur cette théorie, l’enfant s’attache en se fiant à différents paramètres. Pour lui, il y a :

- le holding : la façon dont le bébé est porté physiquement mais aussi psychiquement, c’est-à-dire le soutien apporté par le parent en réponse aux demandes manifestées par l’enfant.

- le handling : les soins, les attentions portés à l’enfant.

- l’object presenting : la manière dont le monde est présenté à l’enfant par son parent.


Et le sommeil dans tout ça ?


Le lien d’attachement est primordial mais lorsqu’il s’agit du sommeil, en tant que parents, nous avons plutôt envie de réussir à nous séparer de notre enfant sans trop de difficultés. Comme le dit Bernard Golse, pédo-psychiatre, « pour pouvoir se séparer, se détacher, il faut d’abord être attaché ». Cela signifie que la figure d’attachement est clé pour l’enfant. Cette personne qu’il a désignée répond à ses besoins psychologiques et physiologiques, est présente à chaque fois qu’il en ressent le besoin et sait l’apaiser quand nécessaire. Par ce sentiment d’être très bien entouré, de se sentir en sécurité, l’enfant acceptera la séparation plus facilement notamment au moment du coucher.


S’attacher aussi à la personne qui le garde


Un lien d’attachement se crée aussi avec la personne qui garde l’enfant qu’il s’agisse d’une nounou ou de son référent à la crèche.

L’attachement a pour conséquence de devoir bien remplir le réservoir affectif de l’enfant par des moments exclusifs en tête à tête avec son papa ou sa maman et cela prend tout son sens ici. En effet, cela permettra de se retrouver et d’être capable de bien se séparer au moment du coucher mais aussi quand vous le laisserez la journée.


Il est important d’avoir une fréquentation suffisamment régulière du mode de garde (quel qu’il soit) en permettant à l’enfant d’y passer plus de 2 jours par semaine et de garder cette régularité tout au long des semaines.

Si possible dans votre organisation, limitez le nombre d’environnements fréquentés par l’enfant : mode de garde chez les grands parents, puis crèche, etc. En effet, la multiplicité des modes de garde n’apporte pas forcément la sécurité. Pour préserver cette sécurité affective, prenez le temps pour préparer votre enfant aux différents changements (intégration d’un nouveau mode de garde, changement de section, arrivée de nouveaux enfants chez la nounou, etc.). En le préparant, en l’impliquant, les changements se feront en douceur ce qui est clé pour ne pas nuire à la qualité de l’attachement.


Lors du choix du mode de garde, assurez-vous que vous vous reconnaissez dans les principes éducatifs, le projet pédagogique afin que votre enfant intègre un lieu en adéquation avec vos valeurs familiales et qui soit aligné avec la position que vous tenez vis-à-vis de votre enfant.


Allez vite, on vous laisse profiter d’un long câlin qui fera du bien à tout le monde !

512 vues1 commentaire

1 Comment


Bonjour,

Merci pour cet article ! Vous reprenez dedans une citation de Bernard Golse, auriez vous la source ? merci :)

Like
bottom of page