Le ballon, un allié actif de votre accouchement


Accessoire incontournable des salles de fitness, le ballon sera un super allié pendant la grossesse, la préparation à la naissance mais aussi pendant l’accouchement. Contrairement à d’autres méthodes, celle-ci fait pleinement participer le papa puisqu’il joue un rôle clé dans la majorité des positions.

Dès la 12ème semaine de grossesse, les exercices réalisés avec le ballon permettent à la fois de travailler l’équilibre, de renforcer sa musculature (notamment les abdominaux, les dorsaux et le fameux périnée), de s’assouplir pour diminuer les douleurs lombaires et de se détendre en favorisant une bonne respiration. Sans oublier bien sûr la sensation d’apesanteur très agréable lorsque l’on a un gros bidon !

Pendant l’accouchement, si votre maternité ne met pas de ballons à disposition, ne l’oubliez surtout pas car il prend tout sons sens le jour J ! Il n’est certes pas très discret à transporter mais il vous aidera à lutter contre la douleur et à accélérer le travail.

Vous aurez le choix parmi une trentaine de positions pour trouver celle(s) qui vous convien(nen)t le mieux.

Les séances durent entre 1H et 1H30, Il faut compter environ 45 euros par séance et il est possible de commencer dès la déclaration de grossesse et jusqu'au terme de la grossesse.

La tourterelle : un mouvement idéal pour masser le dos

La maman peut se faire un automassage avec le ballon pour soulager ses lombaires tout en profitant de la gravité pour aider bébé à descendre.

La maman se tient debout, les jambes légèrement écartées et les genoux légèrement pliés, le dos en appui sur le ballon et le ballon en appui mural. Elle exécute des petits mouvements de rebond en pressant le ballon avec le bas de son dos. Elle se balance d’un côté et de l’autre, puis elle fait rouler le ballon en exerçant une pression avec le bas de son dos afin de réduire la douleur au niveau sacro-iliaque.

Le papa est debout devant elle avec une de ses jambes entre celles de la maman pour la maintenir.

Le hula hoop : une position efficace pour faire descendre le bébé

Les mouvements circulaires relâchent les muscles de la ceinture pelvienne et contribuent à augmenter la mobilité du bassin afin de favoriser la descente du bébé dans le bassin. Le fait de masser le périnée au passage permet d’éviter dans de nombreux cas une déchirure de ce dernier.

La maman est assise sur le ballon avec les jambes légèrement écartées. La main droite tient le bras droit du père près du coude et la main gauche tient son bras gauche. La maman fait des mouvements circulaires avec le bassin. Ce type de mouvements détendent la mère en travail et favorisent l’ouverture du bassin.

Le papa est debout devant elle pour la soutenir.

La chouette : un enveloppement qui fait du bien

Le papa joue un rôle clé dans cette position puisque c’est lui qui fait tout. Son implication par le massage, par les mouvements qu’il impose avec le ballon et par l’effet de son enveloppement contribuera à apaiser la maman en travail. Être massée, être bercée, se sentir enveloppée par le corps chaud et attentif de son conjoint contribuent à atténuer la douleur.

La maman est assise sur le ballon, les jambes légèrement écartées avec le haut du corps et la tête en appui sur le lit et sur quelques oreillers.

Le papa est assis derrière la mère, il l’enveloppe avec son corps.

Le tangara : un bercement pour aider bébé à descendre et à soulager maman

Le bercement latéral du ballon engendre un travail d’asymétrie sur le bassin et pourrait faciliter la rotation d’un bébé placé en postérieur. Cette position réduit également les pressions sur le rectum lorsqu’elles sont intolérables.

La maman se place à genoux sur le sol ou sur le lit avec le haut du corps et la tête en appui sur le ballon. Un oreiller peut être placé sur le ballon et deux oreillers ajoutés sous le ventre pour plus de confort. La maman trace des petits et plus grands cercles sur le sol ou sur le lit. Elle berce le ballon d’avant en arrière, ou encore, elle se berce d’un côté et de l’autre.

Le papa peut bercer le ballon pour que la mère puisse se détendre

davantage. Il peut aussi lui masser le bas du dos et exercer des pressions sur le sacrum.

La cigogne d’expulsion : elle dit bien ce qu’elle fait !

L’effet propulsif du ballon en phase d’expulsion est révolutionnaire en soi. La maman n’a qu’à presser fortement son dos sur le ballon pour engager les muscles impliqués lors de l’expulsion. De plus, l’air comprimé exercera une pression inversée, elle ressentira un effet propulsif du bébé sans qu’elle fournisse d’efforts supplémentaires avec la musculature abdominale. La maman est assise au sol ou sur le lit, le dos en appui sur le ballon, les jambes écartées avec les genoux pliés. Elle fait des pressions avec son dos sur le ballon, elle sentira un effet de poussée sans effort. Elle visualisera l’ouverture et pourra ainsi laisser naître son bébé.

Le papa la seconde avec beaucoup de complicité.

Petit conseil : ne pas oublier pour être au point le jour J de répéter régulièrement avec le papa !

Pour consulter la liste des intervenants en France :

http://www.ballonforme.com/PDF/intervenantes.pdf


1,696 vues

Informations

Conditions générales de vente

© 2016 by Bébé & Confidences. Proudly created with Wix.com