Les siestes en peau à peau : de la douceur et de nombreux bienfaits



Le peau à peau est ce premier geste réalisé lors de l’arrivée d’un bébé, cet instant de douceur où l’on vient blottir le bébé contre la poitrine de sa maman, sentant alors toute sa chaleur et reconnaissant les battements de son cœur qui lui sont si familiers. Cette pratique permet d’offrir au bébé une transition en douceur vers son nouvel environnement de vie.


Ce moment de connexion, d’intimité avec son bébé, bien qu’il soit vécu généralement en premier par la maman est ensuite le moyen idéal pour le papa de créer lui aussi sa relation avec son bébé. Bien plus qu’un simple câlin, le peau à peau procure au bébé de nombreux bienfaits aussi bien psychiques que physiologiques.


Dès les premières heures de vie du nouveau-né, le peau à peau participe à diminuer son stress comme celui de sa maman, chacun s’apaisant mutuellement. Il s’agit d’instants privilégiés où la maman et le bébé transitent en douceur, l’un contre l’autre, en créant et renforçant le lien d’attachement amorcé durant les 9 derniers mois. Le bébé reconnait la voix, l’odeur de sa mère ou de son père et peut alors se détendre et commencer doucement à s’habituer à sa nouvelle vie dans le monde extérieur.

Par son fort pouvoir d’apaisement, le peau à peau parvient à amplifier la sensation de bien-être du bébé et se révèle être un atout pour lui d’un point de vue de la santé. En effet, grâce à cette méthode, le bébé se réchauffe contre son parent, la température corporelle à 37°C de celui-ci l’aidant à maintenir la sienne et participant ainsi à apaiser sa respiration et son rythme cardiaque. Il a également été noté un renforcement de ses défenses immunitaires. En contact direct via la peau avec l’environnement bactérien de ses parents, il démarre immédiatement son travail de lutte contre les infections.

L’INPE (Institut National du Portage de l’Enfant) préconise 2 heures de peau à peau dès la naissance, puis le plus longtemps possible pendant les premières 24 heures, plusieurs heures par jour jusqu’au septième jour de vie, puis 1 à 2 heures par jour jusqu’à ce que le bébé soit âgé de 6 semaines.


Toutes ces constatations nous mènent à un point essentiel pour nous ici : l’influence du peau à peau sur le sommeil. L’INPE rapporte en effet que cette technique, réduisant de manière significative le stress du bébé, participe également à lui permettre de bénéficier d’un sommeil efficace, qui par la maturation du cerveau l’aide à dormir durant un cycle complet d’une heure.

C’est en cela que les siestes sont une bonne occasion de pratiquer le peau à peau. Ce moment de douceur, bénéfique en tous points pour le bébé, permet aussi au parent de profiter pleinement de son nouveau-né, de vivre un moment de connexion, de partage intense, une parenthèse de détente dans le tumulte de cette nouvelle vie.


Pour pratiquer au mieux le peau à peau, j’aimerais vous parler d’un produit que j’aime beaucoup et que je trouve très intéressant. Il s’agit du bandeau kangourou Néo. Pensé pour simplifier le peau à peau et composé de 92% de coton bio et de 8% d’élasthanne, il s’inspire de la méthode kangourou (développée pour les bébés prématurés afin de les garder en peau à peau contre leur mère 24h/24 jusqu’à ce que leur poids rejoigne la courbe), il est très simple à installer et peut s’utiliser en position allongée ou semi-assise. Petite précision importante : il ne s’agit pas d’un bandeau de portage. Il s’adresse aux nourrissons de moins de 4 kg et

permet au parent de se détendre autant que son enfant en le sentant confortablement installé et en sécurité.




Ainsi, le sommeil apaisé d’un bébé passant par le lien fort créé avec ses parents, la sieste en peau à peau est alors l’occasion parfaite d’une pause douceur pour le nouveau-né comme pour son papa ou sa maman.


#peauapeau #portage #maternageproximal #sommeildebebe #siestes #sommeil #nouveauné #liendattachement

131 vues

Informations

Conditions générales de vente

© 2016 by Bébé & Confidences. Proudly created with Wix.com