top of page

Comment l’aménagement d’une chambre influence le sommeil ?


Un sommeil irrégulier, trop léger, agité ou encore perturbé par des cauchemars peut être lié à l’aménagement de la chambre de bébé.

Différents critères peuvent être pris en considération quand il s’agit d’aménager cette dernière : l’esthétisme, la circulation d’énergie, le sexe de l’enfant, le prix des équipements, la sécurité, etc..


Mais qu’en est-il du bien-être de l’enfant ?

Avez-vous pensé à vérifier :

o l’orientation cardinale de la tête de lit ?

o le positionnement du lit par rapport à la porte d’entrée ?

o le positionnement du lit par rapport aux zones de de circulation d’énergie ?

o l’influence des couleurs utilisées

o l’absence d’éléments de décoration perturbateurs

o l’absence d’ondes électromagnétiques ?


Le positionnement du lit

L’élément le plus important dans la chambre est le choix du positionnement du lit. L’orientation cardinale joue un très grand rôle quant à la qualité du sommeil. Elle influence l’intensité des rêves et de la cogitation. Si votre enfant a un sommeil agité avec des rêves perturbateurs, vérifiez si la tête de lit est orientée vers le Sud-Ouest. Préférez la tête de lit orientée vers le Nord-Est pour une excellente régénération des cellules pendant le sommeil.

Le positionnement par rapport à la porte d’entrée joue également un grand rôle. Le subconscient doit se sentir en sécurité pour lâcher prise et nous laisser entrer dans une couche de sommeil réparatrice. Un mur plein derrière la tête de lit est indispensable pour assurer ce sentiment de protection.

Enfin, il est important de tenir compte de la circulation d’énergie pour positionner le lit en évitant simplement les courants d’air dans la pièce. Dormir dans un courant d’air ne permettra pas un sommeil profond. Il faut par conséquent éviter de positionner la tête de lit en- dessous d’une fenêtre.


Les couleurs

Les couleurs jouent également un rôle important, autant pour la qualité du sommeil que pour le sentiment général de bien-être de l’enfant. Au niveau neuroscientifique, quand une couleur atteint l’œil, elle est convertie en pulsions électriques envoyées au cerveau, plus précisément à l’hypothalamus. C’est ce dernier qui régule notre métabolisme, qu’il s’agisse de notre appétit, de la température de notre corps et de notre sommeil. Les couleurs auront un impact positif ou négatif sur l’hypothalamus.


Voici un exemple pour illustrer cela : La couleur abricot est théoriquement une excellente couleur pour une chambre de bébé car elle renvoie à un sentiment maternel et de douceur. C’est aussi la couleur que le bébé voit pendant 9 mois dans le ventre de sa maman, pendant son développement. En revanche, si la maman a ressenti un gros stress pendant la période de gestation, le bébé, qui a ressenti les émotions de la maman, associera la couleur abricot au danger. La probabilité que votre bébé se sente alors en sécurité dans une chambre de cette couleur est extrêmement faible.


La décoration

Certains éléments de décoration peuvent nuire au peut nuire au sentiment de sécurité. Il s’agit de tout élément placé au-dessus du lit du bébé : cadre, mobile, étagères… Un élément au-dessus de la tête représente un danger pour notre subconscient. Consciemment, nous comprenons que le cadre est bien accroché et ne risque pas de nous tomber sur la tête pendant la nuit. Le subconscient lui, n’est pas capable de réfléchir rationnellement. Vu que son rôle est de nous protéger de tout danger, Il restera donc réveillé toute la nuit pour nous protéger au cas où ce cadre tomberait. Pour un bébé et un enfant en bas âge, ce sentiment est intensifié car ils n’ont pas encore développé la partie analytique et rationnelle du cerveau, capable de comprendre que le cadre est bien accroché.


Les ondes électromagnétiques

Les avancées technologiques nous incitent à négliger l’influence des ondes électromagnétiques. La boîte crânienne de l’enfant est moins dense que celle de l’adulte. Les os sont en cours de développement et donc beaucoup plus sensibles aux ondes. Il ne s’agit évidemment pas de déconnecter tout le réseau wifi et de vivre dans une cabane isolée dans les bois…

Le conseil est ici : d’éviter les ondes trop proches de la tête de votre enfant, de débrancher les prises pendant la nuit.


En conclusion, souvenez-vous que ce qui est beau n’est pas toujours bon. Il est important de tenir compte du bien-être de l’enfant et pas seulement de l’esthétisme. Les deux sont grandement compatibles.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page