Le yoga prénatal pendant la grossesse pour bien se préparer au jour J


Relaxant et apaisant, le yoga est une excellente méthode de préparation à l’accouchement qui peut être pratiquée tout au long de la grossesse et même après l'accouchement.

Qu'est-ce que le yoga?

Le yoga, pratique ancestrale indienne, est un travail corporel qui vise à rétablir l'équilibre, l'harmonie du corps et de l'esprit. La pratique consiste en des exercices physiques (postures et étirements spécifiques), pour certains acrobatiques mais pour d'autres très simples, que l'on peut réaliser à tout moment de la grossesse.

Les bienfaits du yoga

Le yoga permet tout d'abord à la future maman de se détendre, d'entretenir sa souplesse, d'apprendre à bien respirer en vue de l'accouchement et de régler un certain nombre de petits bobos de la grossesse : maux de dos, angoisses, etc...

On apprend à mieux se positionner et se tenir debout. En effet, en sollicitant les muscles profonds, cette gymnastique va "muscler" le dos, permettant ainsi à la future maman de moins se cambrer et de rééquilibrer sa position. La femme enceinte se sentira alors plus agile et plus mobile. L’ensemble de ces exercices physiques permettra, au terme de ces 9 mois de grossesse, de préparer son corps lui conférant une certaine tonicité abdominale, un bassin bien plus ouvert et des hanches plus souples.

Lorsque la douleur émerge le jour J, le corps a tendance à se fermer sur lui-même et à se contracter, ce qui peut retarder le processus d'accouchement et susciter du stress pour la mère et le bébé. Les techniques de respiration été de relaxation de yoga permettent de mieux appréhender et gérer sa douleur.

Quelques exemples de postures

Le papillon Allongez-vous sur le sol, les genoux pliés qui tombent vers le sol et les plantes des pieds qui se touchent : les jambes forment les ailes d'un papillon. Placez les bras en T. Respirez ici.

Avantages : Cet exercice renforce le plancher pelvien et les cuisses, pour être plus « armée » lors de l'accouchement.

Le squat Accroupissez-vous, les genoux sont pliés et restent bien au-dessus des chevilles. Mettez les mains sur les cuisses ou en prière à la poitrine.

Avantages : Cet exercice renforce tonifie aussi les muscles pelviens.

Les contre-indications liées à la pratique du yoga

- en cas de grossesse difficile ou à risque

- en cas d'hypertension,

- en cas de problèmes circulatoires importants (varice, thrombose veineuse, etc.) ou de troubles cardiaques.

Combien de temps dure une séance?

L'idéal est de pratiquer le yoga prénatal toutes les semaines à raison de 2 séances de 1h30 par semaine.

Pour visionner une petite séance de yoga prénatal à faire seule chez soi cliquez sur le lien ci-dessous :

http://videos.doctissimo.fr/forme/yoga-prenatal/

Doctissimo propose même d'autres vidéos thématiques comme 'une séance de yoga prénatal pour soulager le dos'

#yoga #yogaprénatal #préparationàlaccouchement #grossesse #femmeenceinte #bienêtre